Message du collectif Conthey en Santé aux autorités communales

Le collectif Conthey en Santé croit au dialogue et à sa pertinence, particulièrement pour un sujet aussi sensible que celui de la 5G. Et le dialogue prend naissance dans le questionnement :

Notre écosystème, qu’en fait-on ?

L’effet des pesticides sur la biodiversité, et en particulier sur les abeilles, étant officiellement reconnu, pourquoi menacer à nouveau notre écosystème ? Le développement massif des ondes électromagnétiques perturbe les insectes si précieux dans le processus de pollinisation indispensable à notre survie. Nous vivons en étroite symbiose avec la faune et la flore locale, voulons-nous mettre une fois de plus en péril cet équilibre fragile ?

Notre santé, qu’en fait-on ?

Même si les avis diffèrent, l’exposition aux ondes a également une incidence certaine sur l’être humain et des scientifiques de tous horizons sonnent l’alarme pour freiner le développement anarchique des réseaux de télécommunication, et en particulier celui de la 5G *.

Les ondes ont un effet réel sur nos cellules. Swisscom le reconnaît dans une demande de brevet déposée en 2004 : « Il a donc été possible de montrer que la radiation des systèmes radio mobiles pouvait causer des dommages au matériel génétique, en particulier aux globules blancs dans le sang humain, pour lesquels l’ADN pouvait être endommagé et le nombre de chromosomes modifié (aneuploïdie). Cette mutation peut donc, en conséquence, amener un risque accru de cancer ».

Une méta-analyse de novembre 2019 portant sur de nombreuses études scientifiques indépendantes a démontré les effets des ondes CEM (Champ Electro Magnétique) sur la fertilité, le sommeil, la concentration, le rythme cardiaque, des ruptures des brins d’ADN, la diminution de sa capacité de réparation, de mutations chromosomiques, … Et les particularités physiologiques et anatomiques des enfants demandent une considération spécifique et une révision des limites à mettre en place en termes d’exposition (source ).

L’histoire nous montre que les effets sur la santé des avancées technologiques ne sont reconnus que longtemps après leur utilisation. Alors, n’est-il pas urgent de tirer les leçons de l’histoire et de respecter le principe de précaution quant à la multiplication des sources de CEM et à la 2ème génération de 5G qui utilisera des ondes millimétriques dont on connaît encore moins les effets sur le vivant.

Ils ont été classés par le Centre International de Recherche contre le Cancer (CIRC) dans la catégorie des produits potentiellement cancérogènes pour l’homme.

Le comité d’experts internationaux a recommandé, en juin 2019, de revoir leur classification suite à de nouveaux indices relatifs à leur cancérogénicité.

* Wifi, smartphones, tablettes en 2G, 3G, 4G, Bluetooth, téléphones sans fil DECT, smart-TV, futurs objets connectés, babyphones… Tous sont des émetteurs de champs et rayonnements électromagnétiques artificiels de radiofréquences/micro-ondes (CEM RF/MO).

Nos droits fondamentaux, qu’en fait-on ?

Cette nouvelle technologie nous est imposée, malgré tous les impacts potentiels et les inconnues qu’elle comporte. Et ce, alors qu’il existe des alternatives techniques sans risque pour la santé (fibre optique et femtocell). Qu’en est-il du respect de nos droits fondamentaux ? Protège-t-on notre santé et celles de nos enfants en autorisant une technologie dont on ne connaît que trop peu les effets ? Peut-on objectivement prétendre être informé alors que les lobbies économiques ont un tel poids dans les décisions prises par nos autorités ?

En conclusion, la situation actuelle est aberrante sur plusieurs plans : écologie, santé, citoyenneté. Nous attendons de nos autorités communales, autorités qui nous représentent, des réponses à ces questionnements (par exemple par des séances d’information ouvertes au public) ainsi qu’un positionnement sur le long terme, notamment au travers d’un plan d’aménagement du territoire communal revu pour éviter la multiplication inutile d’antennes et privilégier le partage des infrastructures entre les opérateurs *.

Soutenez le dialogue, soutenez Conthey en Santé.

* si chaque opérateur installe son antenne pour couvrir une même région, cela reviendrait à avoir 3 antennes pour couvrir le village de Erde !!

 

Vers le formulaire pour soutenir notre message aux autorités communales